HISTOIRE

UNE HISTOIRE FAMILIALE

La famille LE DOARÉ, photographes depuis 3 générations, a de tout temps sillonné le Pays du Porzay et de la Presqu’île de Crozon afin de rendre visible à la fois les paysages mais, aussi ses habitants.

L’histoire commence en 1895, lorsque Jean-Marie et Augustine LE DOARÉ achètent leur premier appareil photo. Ils travaillent en couple. Jean-Marie s’attache à photographier les Paysages, tandis qu’Augustine s’intéresse aux personnes et prend en photo des scènes de vies.

Leur travail sera poursuivi à compté de 1936-1937 par leur fils Jos LE DOARÉ puis dans les années 1965 par leur petit-fils Dominique LE DOARÉ

 

Carte postale 136 : Presqu’île de Crozon – Le Fret – Vue générale

 

UNE LIAISON MARITIME ENTRE BREST ET LE FRET 

Ces prises de vues nous donnent à voir l’histoire de la liaison maritime entre Brest et Le Fret. Celle-ci était  un moyen de transport important qui permettait de relier Brest au Fret et de  rejoindre ensuite la station balnéaire de Morgat. La liaison maritime s’est principalement développée avec l’arrivée du train Paris-Brest.

 

 

FAVORISER LES TRANSPORTS EN COMMUN VIA LA LIAISON MARITIME

Élevée dans ce contexte familial, Gwenn LE DOARÉ, la gérante de la Compagnie Maritime de la Rade a toujours eu à coeur de donner à voir la beauté des paysages et favoriser les déplacements via la voie maritime. En créant Le Brestoâ avec son conjoint Laurent FEREC, Capitaine du bateau, ils ont agit pour le maintien de cette ligne depuis 2014.

Chaque année, ce sont environ 750 passagers qui empruntent cette liaison maritime entre Brest et la Presqu’île de Crozon.

En plus de donner à voir la beauté de la Rade de Brest, cette activité maritime diminue également l’emprunte carbone de personnes qui auraient parcouru un peu plus de 60 Kms en voiture, seuls ou accompagnés.